XVIIIème Office des Ténèbres – le Vendredi Saint 30 mars 2018 à 20h30

XVIIIème Office des Ténèbres – le Vendredi Saint 30 mars 2018 à 20h30

les Amis de l’orgue Silbermann de Wasselonne
et les Paroisses protestante et catholique

programment

le Vendredi Saint 30 mars
à 20h30
leur Office des Ténèbres
en l’Eglise protestante de Wasselonne

avec
l’Ensemble Phenix Musica dirigé par J.Ph. Grille

et les organistes Albert Schreiber  et Christopher Luckett

qui interpréteront

des pièces de  J.S. Bach, C.Franck, O.Gjeilo, A.Pärt, P.Vasks,

T.L. de Victoria, E.Vogt, et J.D. Zelenka

On retrouvera les principes initiaux qui ont inspiré les organisateurs : renouer avec la tradition des offices de Ténèbres tels qu’ils étaient organisés entre le XV° et le XVIII° siècle en proposant une heure de méditation autour du mystère de la Croix.  Le texte sera cette année celui de St Marc. Dans le respect du principe spirituel d’un Office du Vendredi Saint, l’entrée à cette manifestation sera libre. Un plateau sera proposé à la sortie.

AVENT 2017

AVENT 2017

Dimanche 3 Décembre 2017 à 17 h

Eglise protestante de Wasselonne

 

Dans le cadre de la merveilleuse période de l’Avent et pour bien préparer la Nativité

ils proposent depuis 2009 les plus belles pièces de Noël pour orgue 

Albert SCHREIBER

Jean-François HABERER

et

Jean-Philippe GRILLE

 

joueront des pièces de

 

Jean-Sébastien Bach, Louis-Claude Daquin,

Johann Nepomuk David, Lothar Graap,

Franz Xaver Murschhauser, Michael Praetorius,

Samuel Scheidt

Ces pièces d’orgue introduiront les cantiques correspondants chantés par l’assemblée

Entrée libre – Plateau

Ensemble vocal “La Frattola”  – Cantates Baroques Allemandes – Dimanche 12 novembre 2017

Ensemble vocal “La Frattola” – Cantates Baroques Allemandes – Dimanche 12 novembre 2017

dimanche 12 novembre 2017  –  17h

Eglise protestante

Ensemble vocal “La Frattola”

Cantates Baroques Allemandes

 

Avec en contrepoint l’anniversaire de la Réforme, la saison 2017 de l’Ensemble Vocal La Frattola

propose au public deux oeuvres majeures du Kantor de Leipzig :

la Messe Luthérienne en Sol majeur BWV 236

et

la Cantate pour soprano BWV 84 « Ich bin vergnügt mit meinem Glücke ».

 

A côté de ces chefs d’oeuvres de Johann Sebastian Bach, d’autres trésors du répertoire

baroque ont été dénichés au gré de recherches parmi les contemporains de Bach.

La cantate très descriptive « Herr die Wasserströme erheben sich » de Christoph Graupner

brode autour de l’histoire de la tempête sur le lac de Tibériade, tandis que le texte du

Psaume 27 « Le Seigneur est ma lumière et mon sauveur, je n’ai rien à craindre de

personne » est mis en musique par Franz Tunder.

La cantate « Gott sei mir gnädig » de Johann Kuhnau est une confession des fautes et une

annonce festive du pardon. Enfin, basée sur le texte du Psaume 118 « Le Seigneur est avec

moi, je n’ai peur de rien », la cantate Bux15 de Dietrich Buxtehude est une véritable

profession de foi d’une confiance sans faille et jubilatoire.

 

avec Lilia Dornhof, soprano

Gwendoline Druesnes, alto

André Gass,         ténor

René Schirrer,     basse

direction Patrick Armand

La Chapelle rhénane – Prima le parole – Dimanche 01 octobre 2017

La Chapelle rhénane – Prima le parole – Dimanche 01 octobre 2017

dimanche 01 octobre 2017  –  17h

Eglise protestante

 

La Chapelle rhénane

Prima le parole

 

Musiques de scène, de salon et d’église de Monteverdi.

Benoît Haller et Daniel Schreiber (ténors),

Élodie Peudepièce (violone),

Sébastien Wonner (clavecin),

Marie Bournisien (harpe)

 

À la charnière des XVIe et XVIIe siècles, Monteverdi

est à la fois le musicien de la synthèse des styles et

des influences, et le précurseur de l’esprit baroque en

musique. Mais comment le génial compositeur des Vêpres,

des Madrigaux, et de l’Orfeo approche-t-il ces différents

genres ? Le sacré et le profane s’opposent-ils vraiment

ou ne sont-ils finalement que les différentes facettes de

sentiments universels ? La Chapelle Rhénane propose

une plongée dans cet univers monteverdien, grâce à une

distribution miniature pour un effet maximum : deux

ténors, avec de nombreuses cordes à leur arc, mènent

l’enquête et tentent de répondre à ces questions.

Concert Carte blanche – le dimanche 23 avril 2017 à 17h

Concert Carte blanche – le dimanche 23 avril 2017 à 17h

Chaque printemps les Amis de l’Orgue Silbermann vont donner carte blanche à un jeune organiste pour un récital d’exception

Cette année c’est Mathieu Freyburger qui sera aux claviers.

Lauréat du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, il est titulaire de l’orgue Rinckenbach de Cernay.
Il a remporté de nombreux prix d’interprétation et se produit en concert en France et à l’étranger.

le Dimanche 23 avril 2017 à 17h

au programme des pièces de Georg Muffat, Girolamo Frescobaldi, François Roberday,

Georg Böhm, Johann Sebastian Bach, et Jean-François Dandrieu

Entrée libre – Plateau

 

Né en Alsace, Mathieu FREYBURGER commence l’étude du piano dès l’âge de 9 ans. À 14 ans, il entre à l’Ecole Nationale de Musique de Mulhouse pour y étudier l’orgue avec Maurice MOERLEN, puis avec Olivier VERNET.

Après avoir obtenu le Prix Supérieur Inter-Régional d’Orgue à Montbéliard, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, pour y étudier avec les plus grands organistes français : Michel CHAPUIS, Olivier LATRY, et Michel BOUVARD. Il obtient en 1996 le Premier Prix d’Orgue ainsi que le Premier Prix de Basse Continue à l’unanimité dans la classe de Béatrice BERSTEL, couronnés par le Diplôme de Formation Supérieure du CNSM. Il a de plus bénéficié de l’enseignement de Louis ROBILLIARD.

La même année, il est lauréat du Concours International d’Orgue de Toulouse et, en 1997, il obtient le Premier Prix d’Honneur au Concours International de l’UFAM à Paris.

En 1999, il remporte le 2ème Prix au Concours International d’Orgue à Biarritz, le Prix André Marchal (meilleure interprétation de musique ancienne), ainsi que le Diplôme d’Etat de Professeur d’Orgue. Cette même année, il est nommé organiste titulaire de l’église Saint-Jean-Baptiste-de-Grenelle à Paris.

Par ailleurs, il a été l’instigateur de la rénovation de l’orgue Joseph RINCKENBACH de l’église Saint-Etienne de Cernay (Haut-Rhin), dont il est titulaire depuis 1985. Sur cet instrument, il a enregistré, pour la firme Calliope, deux CD consacrés à l’œuvre d’Alexandre GUILMANT et un troisième consacré à la musique de Camille SAINT-SAËNS, largement salués par la critique musicale spécialisée.

Mathieu FREYBURGER donne des concerts en France et à l’étranger, tant en soliste qu’avec des ensembles instrumentaux et vocaux. Il s’est produit notamment avec Michel PIQUEMAL, ainsi qu’avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.